Latest Event Updates

La journée des mamans qui déchirent à Nice le 24 juin 2016

Publié le

Le 24 juin dernier (oui, j’ai mis presque un mois à écrire cet article), à Nice a eu lieu la journée des mamans qui déchirent organisée par la webzine Les Mamans qui déchirent ! Une journée pour se faire chouchouter, se faire plaisir et prendre du bon temps entre mamans dans le lieu absolument fabuleux qu’est le Negresco ! J’ai eu la chance d’y prendre part et je vous raconte tout !

Une journée entre copines dans un lieu magnifique !

Après avoir retrouvé Sophie du blog Maman & Pipelette, nous nous sommes dirigées vers le Negresco où nous avons découvert le somptueux salon dans lequel avait lieu la journée ! Après un accueil chaleureux et gourmand (eh oui, le café et les croissants nous attendaient ! Miam !!!) nous avons pu faire le tour des stands présents. Nous étions de nombreuses mamans à assister à cette journée et nous avons fait de belle rencontre. C’était l’occasion pour moi de rencontrer les mamans qui avaient gagné leur invitation sur mon blog et d’autres blogueuses de la région : Rivieramum, Neloetsesbouquins,  Marie-Bé Futée, Jadheo, Une Maman dans la ville, Le Journal d’une Niçoise et Le blog de Cécile Na

Devant le Negresco
À droite, Maman & Pipelette, à gauche, moi ! ;-)

Plafond du Negresco

Les partenaires de la journée des mamans qui déchirent

marque

De nombreux partenaires étaient présents pour cette journée. Ils nous ont présenté leurs produits et nous ont toutes bien gâtées sans faire de distinction entre les mamans blogueuses ou non (et ça c’est vraiment top !).

A-Derma

Une des marques de cosmétiques que j’adore ! Je vous l’avais raconté ici, les produits de la gamme Exomega ont réussi à venir à bout de l’eczéma de ma fille. J’y ai découvert quelques nouveautés, notamment la crème solaire A-Derma protect AD, spécialement prévue pour les peaux fragiles. Et comme rencontrer les marques qu’on aime c’est avant tout recevoir les conseils de professionnels, j’ai aussi craqué pour la crème réparatrice Épithéliale AH et pour la crème barrière Exomega idéale contre les agressions du chlore de la piscine ! Je vous en reparle très vite !

ADerma

Anatua

Anatua est une superbe marque de tatouages éphémères vraiment très beaux et élégants. Leurs tons dorés et argentés en font de vrais bijoux ! Et cette marque est soucieuse de l’environnement, puisqu’elle fait planter un arbre pour chaque planche de tatouages produite !

anatua

Anny Rey

Voici une jolie marque de cosmétiques monégasque ! Des produits à découvrir chez soi ou chez une amie, au cours d’un atelier collectif ou individuel avec une conseillère. L’occasion de faire de belles rencontres et autour de beaux produits.

Anny Rey

Avene

La marque présentait toute sa gamme, mais je me suis principalement intéressée à sa gamme solaire respectueuse des océans, car c’est celle que j’ai choisie pour protéger notre peau cet été !

Produits solaires Avene

Cosi, décoration d’intérieur

J’ai découvert cette très jolie boutique niçoise (je suis d’ailleurs passée par leur magasin en sortant de l’événement !) qui propose de beaux objets de décoration intérieure. J’ai notamment craqué pour la peinture Farrow & Ball, qui en plus d’avoir de jolies couleurs, et aussi respectueuse de notre santé !

Cosi : Farrow & Ball

Élancyl

La marque Élancyl nous a présenté son produit phare, le Slim Design qui agit contre la cellulite. Il est facile à appliquer et ne laisse pas la peau grasse comme certaines crèmes !

Élancyl

Elgydium

Voilà encore une marque que je connais bien car ici toute la famille l’utilise ! Les enfants adorent les goûts originaux des dentifrices et les brosses à dents rigolotes ! Et moi je suis fan de leur dentifrice blancheur !

Elgydium

Eucerin

C’est une gamme de produits développés spécialement pour hydrater les peaux sensibles, sublimer le regard et protéger des agressions du soleil.

IGraal

Le site de cash back IGraal nous a proposé de découvrir son fonctionnement ! Recevoir de l’argent pour chaque achat effectué sur internet, si ça c’est pas un bon plan !

Innovo

Innovo est un dispositif pour faire sa rééducation du périnée chez soi. Non seulement il obtient de très bons résultats, mais maintenant il est même remboursé par la sécurité sociale !

innovo

Klorane

Klorane nous a présenté sa gamme bébé, enfant et celle qui me concerne, sa gamme pour cheveux blonds. Mais ce qui a particulièrement retenu mon attention, ce sont les patchs anti fatigue ! Et parce que vous êtes sympa, la photo de moi avec les patchs, c’est cadeau !

Klorane

 Patch anti fatigue de Klorane

 La boutique de Juliette

Voici la jolie boutique qui a préparé le bar à bonbons mis à notre disposition au Negresco. Je n’ai pas besoin de vous dire qu’en grande gourmande j’ai succombé à la tentation ! Mais j’ai aussi adoré toutes les décorations et les jolis contenants que comprenait ce bar à bonbons et que vous pouvez retrouver sur le site.

La boutique de Juliette

Misaki

Voici encore une marque monégasque, mais cette fois c’est une marque de bijoux. Misaki met les perles en valeur dans des créations modernes et originales. J’ai repéré plusieurs pièces qui me plaisent beaucoup, mais surtout j’ai rencontré mon âme sœur : ce magnifique bracelet !

Misaki

bague_misaki

bracelet_misaki

Mysekit

Mysekit c’est le kit de survie beauté pour cet été ! Et pour retrouver le Mysekit des Mamans qui déchirent c’est ici !

Mysekit

Naturactive

Comme son nom l’indique, c’est une marque proche de la nature. Nous avons pu découvrir ses différents compléments alimentaire (autobronzant, cheveux et ongles…), et ses huiles essentielles !

Naturactive

Tui

Le groupe Tui nous a fait rêver avec son catalogue de destinations !

Les bras chargés de cadeaux !

En plus d’avoir passé un super moment à cette journée des mamans qui déchirent, nous sommes aussi reparties les bras chargés de cadeaux ! Mais ça je vous le montre en vidéo !

Je tiens encore à remercier Les Mamans qui déchirent pour l’organisation de cette superbe journée ! Rappelons-le ce genre d’événements n’est pas courant en province et c’est un plaisir d’avoir eu la possibilité d’y assister ! Merci également aux marques de nous avoir fait passé un si bon moment et de nous avoir tellement gâtées ! Et enfin merci à toutes les mamans et toutes les copines présentes pour leur bonne humeur qui a fait de cette journée une journée qui déchire !!!

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Devenez une star au musée éphémère du cinéma à Cannes

Publié le

Pour la deuxième année consécutive, la ville de Cannes ouvre son musée éphémère du cinéma au Palais des Festivals du 15 juillet au 25 août 2016. Un musée interactif à visiter en famille ou entre amis, et l’occasion de devenir acteur/réalisateur le temps d’une après midi !

musee-ephemere-du-cinema-affiche

Les expositions du musée éphémère du cinéma

Le musée se divise en plusieurs parties. À l’entrée, Cannes oblige, on trouve les empreintes des stars, un stand pour réaliser sa propre empreinte, et bien sûr, un photo call ! Puis on peut admirer l’exposition photo sur Dali, une exposition de photos du mythique Festival du film et l’œuvre monumentale de l’artiste plasticien Modely Thibaud (que je n’ai pas pu voir, les enfants étant un peu agités !). Enfin, le reste du hall d’exposition comprends les différents décors pour réaliser son propre film !

Empreinte de main de Monica Belluci

Empreintes de mains de Costa Gavras

Photo Call du musée éphémère du cinéma
Quand je me vois sur le photo call, je me demande bien pourquoi je n’ai pas été invitée au dernier Festival du Film !

Exposition : Dali

Exposition : Festival du film de Cannes

Réaliser son propre film

Le musée éphémère du cinéma peut se visiter gratuitement et librement, mais il propose aussi un atelier de réalisation de courts métrages. Pour cela, il faut réserver une session ici et composer une équipe de tournage (5 à 15 personnes). Une fois l’atelier commencé, voici comment il se déroule :

  1. Pendant 45 minutes, l’équipe détermine qui sera responsable de la caméra, détermine le genre, le titre du film, les personnages et l’intrigue.
  2. 45 minutes sont dédiées au scénario : écriture scène par scène, distribution des rôles et choix des costumes.
  3. Enfin, place au tournage ! (dans l’ordre chronologique)

Le musée offre un large choix de décors mettant bien sûr en valeur la ville de Cannes ! De la salle de cinéma (où l’on visionne les courts métrages déjà tournés cette année), à la place de village en passant par le salon vintage, le camping ou la plage, l’espace comprend pas moins de 16 univers différents !

À la fin du tournage, l’équipe repart avec un DVD de son court métrage, et un autre DVD sera gardé dans les archives de la ville ! Quand je vous disais que le musée allait vous faire devenir des stars !

cinema_musee_ephemere_cannes

video_club_musee_cinema_cannes

decor_restaurant_cinema_cannes

decor_camping_cinema_cannes

decor_plage_cinema_cannes

Pourquoi tourner un court métrage avec ses enfants ?

Je vous avoue ne pas avoir tourné de film avec mes enfants. À 19 mois et 3 ans 1/2, ils sont encore trop jeunes pour se concentrer sur l’écriture et la réalisation d’un film (ils ont déjà eu du mal à ne pas courir partout pendant la visite !). Mais en visitant le musée et en observant les enfants et adolescents qui réalisaient leur propre vidéo, j’ai pu constater à quel point cette animation leur plaisait ! Élaborant le film de A à Z, les enfants apprennent beaucoup sur les métiers du cinéma. Les passionnés d’images pourront développer leur technique, et les plus imaginatifs se feront plaisir en écrivant l’histoire ! Et en rentrant à la maison, les nouvelles stars pourront organiser des séances de projections privées avec toute la famille !

Le musée éphémère du cinéma est ouvert à tous gratuitement, alors n’hésitez pas à aller y faire un tour cet été si vous êtes dans le coin !

Musée éphémère du cinéma, ouvert à tous du 15 juillet au 25 août, au Palais des Festivals de Cannes.
Du mardi au dimanche de 13h à 20h
Nocturnes jusqu’à 21h les mardis 26 juillet et 2 août
Fermé le lundi – Fermeture exceptionnelle les 5 et 6 août
Renseignement au 04 97 06 44 90 ou sur le site de la ville de Cannes

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Un été de WOUF avec Boomerang et la SPA

Publié le

Cet été, la chaîne de dessins animés « Boomerang » lance l’opération solidaire « un été de WOUF » contre l’abandon des animaux !
Un été de WOUF avec Boomerang

Une lutte contre l’abandon des animaux

Chaque année en période estivales, environ 60 000 animaux sont abandonnés par leur propriétaire au départ des vacances. La chaîne pour enfant a donc décidé de sensibiliser son public à cette cause dès son plus jeune âge. Chaque jour, sur son antenne et sur son site, elle diffuse de  nombreux conseils vidéos. Et pour permettre à tous d’envisager la solution idéale pour que les animaux passent un été de Wouf, le site fournit des informations sur tous les modes de garde existants via un annuaire détaillé.
Infographie - Comment prendre soin de mon animal en vacances

Créer le passeport de son animal

Sur le site, les enfants sont invités à créer le passeport de leur animal de compagnie afin qu’aucun ne soit oublié pour les vacances. Pour chaque passeport créée, un repas sera offert à un animal en refuge de la SPA ! Et à la fin de l’été, les participants les plus chanceux gagneront une Woufbox ou un Miaoubox par tirage au sort ! (l’opération prend fin le 31 août 2016)

 

Créer le passeport de son animal pour un été de WOUF

Créer le passeport de son animal pour un été de WOUF

 Ici, nous n’avons pas d’animal, mais Colombe a tout de même voulu créer un passeport et offrir un repas à un animal. Alors elle a créé celui de Charlotte, le chat (diva) de sa marraine !
Passeport de Charlotte
Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

L’île Saint Honorat, entre nature et recueillement

Publié le

Comme beaucoup de personnes ces derniers jours nous avons ressenti un fort besoin d’évasion ! Les récents événements nous ont d’autant plus chamboulés que nous vivons tout près de Nice et qu’ici chacun connaît une personne qui était proche des lieux du drame. Alors nous avons décidé de littéralement prendre le large et d’aller visiter l’île Saint Honorat. Elle est l’une des deux îles principales de l’archipel de Lérins situé au large de Cannes. Nous avions déjà visité plusieurs fois l’île Sainte Marguerite, où la nature se trouve à un état presque brut, mais nous n’avons jamais visité sa voisine.

Si la nature est bien présente sur l’île Saint Honorat, on sent la présence de l’homme. En effet, depuis le XVIème siècle, l’île abrite une abbaye peuplée de moines Bénédictins qui cultivent la terre. En la traversant, on peut donc admirer les plans alignés des 8 hectares de vignes et les champs de lavande bien ordonnés. Dans l’abbaye et à ses abords, on trouve des fleurs magnifiques et des palmiers dignes de plus beaux paysages ! Et tout autour, la nature est laissée maîtresse de l’environnement, reprenant parfois ses droits sur les nombreux vestiges de chapelles et de monuments religieux éparpillés sur l’île.

Vignes de l'île Saint Honorat

Champ de lavande

Cactus

Palmiers sur l'île Saint Honorat

Palmiers sur l'île Saint Honorat

Porte sur l'île Saint Honorat

Porte sur l'île Saint Honorat

La promenade sur l’île offre un moment d’apaisement au milieu de la nature avec pour seuls bruits de fond, celui le bruit des vagues et le chant des cigales. Comme le silence (ou du moins le calme) est demandé sur l’île afin de respecter la prière des moines, les passants sont très discrets.

Il faut traverser l’île pour atteindre l’abbaye, mais très vite on l’aperçoit derrière les vignes. On peut y rentrer et visiter l’église en dehors des heures de messe. Comme partout sur l’île, l’ambiance est calme et apaisante. Mais de par son caractère religieux, l’environnement se prête plus qu’ailleurs au recueillement et à la méditation. Le monastère comprend d’ailleurs des chambres vouées à la location afin que ceux qui le veulent viennent s’y retirer. Tout au long de l’année il accueille des étudiants venant réviser au calme, des artistes qui cherchent la concentration, et même des mamans en quête de quelques heures de repos et de silence !

Abbaye Saint Honorat derrière les vignes

Végétation dans l'abbaye

Eglise Saint Honorat

Allée de l'abbaye

Allées de l'abbaye

L’île ne compte pas vraiment de plage de sable comme on en trouve sur l’île Sainte Marguerite. Mais il y a de nombreuses petites criques, généralement accessibles par des chemins escarpés, et où l’on peut se poser pour bronzer et se détendre (par respect pour les moines, une tenue correcte est exigée sur l’île). Nous avons pu rejoindre l’une d’elle et les enfants étaient ravis de pouvoir mettre les pieds dans l’eau !

En continuant vers la mer, on arrive face à l’ancienne tour du monastère fortifié que l’on peut encore visiter. On y découvre les anciens lieux de vie et de prière des moines. Et en bravant les escaliers qui nous mène au sommet, on a alors une vue imprenable sur l’abbaye et l’île d’un côté, sur la mer de l’autre.

Monastère fortifié de l'île Saint Honorat

Intérieur du monastère fortifié de l'île Saint Honorat

Intérieur du monastère fortifié de l'île Saint Honorat

Vue sur la mer, de l'intérieur du monastère fortifié de l'île Saint Honorat

Vue sur l'abbaye de l'intérieur du monastère fortifié de l'île Saint Honorat

Campagne de restauration de la tour fortifiée

La tour fortifiée est ouverte au public, mais elle pose tout de même quelques problèmes de sécurité, de conservation et de mise en valeur. La sécurité : je vous rassure, on peu la visiter sans se mettre en danger et tous les espaces en hauteur sont sécurisés. Mais on trouve par-ci par-là quelques pierres tombées, et le sol n’est pas toujours très droit. La conservation et la mise en valeur : la tour semble quasiment brute, à l’exception de la sécurisation des espaces vraiment dangereux. Le lieu manque de panneaux explicatifs par exemple. La Fondation Patrimoine en partenariat avec la Fondation Total, a donc lancé une campagne de soutien pour la mise en valeur du lieu. Tout le monde peut y participer facilement en postant une photo ou un message sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram ou tweeter) en ajoutant le hashtag #jaimelérins ! Chaque poste apportera 1€ au projet ! Partagez vos photos ou juste un message jusqu’au 31 juillet (ou repostez mes photos que vous trouverez sur Instagram et n’hésitez pas à partager cet article !)

jaimelerins

Jaimelerins

Jaimelerins

Jaimelérins

jaimelerins

N’oubliez pas non plus d’apporter votre soutien à la candidature des îles de Lérins pour leur inscription au patrimoine mondial de l’Unesco : ici.

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Zoë et le goéland – L’enfant et la nature

Publié le

Connaissez-vous Isabelle Autissier ? Oui, la navigatrice, première femme à avoir réalisé un tour du monde à la voile, en solitaire et en course. J’ai été très surprise d’apprendre qu’elle écrivait des livres pour enfants ! Mais quand j’ai vu que le sujet abordé était la protection de l’environnement, j’ai été tout de suite été intéressée. Elle a passé sa vie en mer et a forcément un rapport très particulier avec les éléments. Alors qui de mieux placé qu’elle pour transmettre à nos enfants le respect de la nature ? Les éditions 2 pies tant mieux m’ont proposé de découvrir son dernier livre :  Zoë et le goéland et j’ai sauté sur l’occasion !

Zoë et le Goéland par Isabelle Autissier

Le livre raconte l’histoire de Zoë, une petite fille qui passe ses vacances de Pâques au bord de la mer.  Comme il fait trop froid pour se mettre en maillot, elle joue avec son chien sur la plage où se trouvent de nombreux goélands. Son papa lui propose donc de faire une promenade en bateau et de rejoindre l’île sur laquelle les goélands ont élu domicile et en apprendre plus sur eux.

zoe_goeland_autissier

Nous partons alors à l’aventure avec Zoë, et à travers les explications de son papa nous apprenons beaucoup sur la vie des goélands. Lorsque j’ai lu ce livre à ma fille Colombe (3 ans 1/2), j’ai cru qu’il était un peu trop long pour elle et, à la moitié du livre, je lui ai proposé de faire une pause et de remettre notre lecture au lendemain. Je m’imaginais qu’avec toutes les explications qu’elle avait déjà eu, elle voudrait sans doute se reposer. Mais elle était captivée par l’histoire et a voulu continuer ! Elle s’est tout de suite identifiée à Zoë et je la voyais rêver à des promenades en bateaux et des courses avec les oiseaux ! Le côté pédagogique du livre est clairement présent, mais il est soigneusement dissimulé derrière l’histoire, de manière à capter l’attention des enfants !

zoe_goeland_bateau

zoe_goeland_autissier_oeufs

zoe_goeland_autissier_moules

Les illustrations de Sylvain Calvez sont très jolies et vont à l’essentiel. Chaque élément important expliqué dans le livre est illustré, ainsi l’enfant visualise les informations, les comprend et les retient plus facilement. Le livre et accompagné d’un CD sur lequel on trouve l’histoire contée par Isabelle Autissier, ainsi qu’une chanson. Détail qui me fait toujours plaisir : la partition de la chanson se trouve au début du livre. Ainsi les parents musiciens peuvent rejouer la musique avec leurs enfants ! Enfin à la fin du livre on trouve une photo de goéland, ainsi qu’une explication plus « scientifique » de l’espèce.

zoe_goeland_autissier_liberté

L’histoire est vraiment passionnante, même pour des petits. On voyage à travers les yeux de Zoë et on aimerait pouvoir être à sa place, pouvoir courir sur la plage entourée par les oiseaux. Zoë et le goéland enseigne aux petits que le respect de la nature est générateur de sentiment de liberté !

Isabelle Autissier, Zoë et le Goéland, ed. 2 pies tant mieux
prix : 11,90€

Dans la même collection : Zoë et le dauphin

Merci aux éditions 2 Pies Tant mieux pour leur confiance.

l-enfant-et-la-nature-1maman2filles

Cet article est ma participation au rendez-vous mensuel « L’enfant et la Nature » du blog 1 maman 2 filles

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Voyager en famille devient un jeu d’enfant avec Family2Family (+concours avec Snapfish)

Publié le

Tout récemment j’ai découvert une nouvelle plateforme d’économie collaborative dédiée aux voyages en famille : Family2Family !  Voyager avec ses enfants n’est pas toujours chose facile et on part souvent bien chargé ! Entre les poussettes, lits pliants, les valises bien pleines, le voyage se transforme vite en expédition ! Et j’en sais quelque chose car il m’arrive de voyager seule en train avec les petits ! Je réduis alors les bagages au minimum, mais avec 2 enfants en bas âge ça fait déjà beaucoup !

Jusque-là louer du matériel sur le lieu de vacances n’était pas toujours évident. S’il existe des professionnels de la location, ils sont souvent situés dans les grandes villes uniquement, et chacun est spécialisé dans un domaine très particulier (puériculture, voiture, vélo…). Voilà d’où est né Family2Family qui met en relation des familles pour de la location de matériel ou de service entre particuliers !

Logo Family2Family

Le site permet donc de réserver à petits prix des biens et des services dont vous aurez besoin une fois arrivés à destination. Cela peut être du matériel (lit, chaise haute, siège auto…) mais aussi des services (prise en charge de l’aéroport à son hébergement, visite de la région…). Vous pouvez également y proposer vos services et votre matériel afin d’arrondir un peu vos fins de mois et de ne pas laisser s’entreposer le matériel qui a servi à vos enfants ! Enfin, Family2Family est avant tout une communauté où l’on échange conseils et bons plans sur vos futurs lieux de vacances !

Infographie

Alors je vous donne rendez-vous sur Family2Family pour préparer vos vacances l’esprit léger (et les valises aussi) !

Concours !

Aujourd’hui, Family2Family, en partenariat avec Snapfish (site d’hébergement gratuit de photos et de création d’objets photo) me permet de vous gâter en offrant un album photo de 26 pages au format 15 x 20 cm (d’une valeur de 14,99€, les frais de port restent à votre charge) à 5 d’entre vous !

Snapfish

On peut tout louer sur Family2Family sauf une chose irremplaçable, le doudou de nos petits ! Alors pour participer c’est très simple :

  • Prendre une photo du « Doudou » ou de la peluche préférés de votre ou vos enfants.
  • La publier sur Facebook, Twitter ou Instagram avec le #EnjoyF2F et #EnjoySnapfish et postez le ou les liens dans la page des commentaires du blog. Et bien sûr, n’hésitez pas à
    • Liker ma page Facebook À Dada et au Dodo !
    • Liker les pages FB de Family2Family et Snapfish
    • Vous inscrire sur la plateforme Family2Family.fr (exceptionnellement, pour toute inscription sur le site, Family2Family ne prendra aucune commission sur les biens et services que vous louerez jusqu’au 30 juin 2017 !)
Doudous sur un cheval à bascule
Je me suis prêtée à l’exercice : voici Mickey, le doudou de Colombe, ainsi que Mario et Yoshi LES doudous de Petits O’ !

Le concours débute le 13 juillet 2016 et se terminera le 1 août 2016 à 23h59 !

 Bonne chance à tous et Bonnes vacances !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Notre bac sensoriel « Le monde de Némo »

Publié le

À la maison, nous adorons regarder « Le monde de Némo » ! Colombe apprécie l’aventure de Dory et Marin, et elle aime découvrir les espèces marines. Petit O’ aime regarder les poissons dans un océan plein de couleur. Et moi, j’aime cette belle histoire pleine d’humour. Très récemment, les enfants ont reçu ces petits poissons Dory et Marin qui nage quand on les plonge dans l’eau ! Ce sont des « Robo Fish » de Splash Toys. Je n’ai donc pas pu résister à l’idée de leur faire un bac sensoriel « Le monde de Némo » pour rejouer l’épopée de ces deux poissons si attachant !

Robo Fish Marin et Dory

Robo Fish Marin et Dory dans l'eau

Pour créer ce bac sensoriel « Le monde de Némo », je me suis inspirée de plusieurs scène du film et j’ai recréé quelques éléments :

  • L’anémone dans laquelle vivent Marin et Némo : 3 ballons de baudruche verts remplis de haricots secs (pour les lester) auxquels j’ai accroché du bolduc.
  • Les méduses qui piquent Marin et Dory : 5 ballons de baudruche roses et blancs très peu gonflés.
  • Les tortues qui font traverser l’océan à Marin et Dory : quelques morceau de mousse colorée découpés en forme de tortues.
  • Le courant qui emporte nos deux héros lorsqu’ils quittent les tortues (ou celui qu’ils suivent avec les tortues) : un grand chausse-pied.
  • Sydney, où ils retrouvent Némo : une assiette en carton découpée pour symboliser l’Opéra !
  • Et bien sûr pour l’océan : de l’eau avec une pointe de colorant bleu ainsi que des coquillages et des morceaux de verre poli ramassés sur la plage.

Bac sensoriel "Le monde de Némo"

Colombe et Olivier adore voir leurs poissons s’animer quand on les plonge dans l’eau et ils se sont beaucoup amuser à les faire nager dans leur nouveau bac !

Marin dans son anémone

Marin dans son anémone

Marin explore les fonds marins

Marin sur le toboggan/courant

Marin remonte le courant

Marin semblait apprécier son anémone puisqu’il y retournait régulièrement ! Mais il est aussi parti explorer les fonds marins avec Colombe qui lui présentait des coquillages. Enfin, il s’est amusé comme un petit fou à descendre le courant/toboggan et a même essayé de le remonter !

Dory prisonnière des méduses

bac_sensoriel_dory_cache_tortue

Dory, elle, a été un peu plus intrépide ! Elle est allée rejoindre les méduses plusieurs fois, malgré les recommandations de Colombe. Colombe a eu beau crier : « Non Dory, ne vas pas dans les méduses ! », Dory n’en faisait qu’à sa tête et y retournait à chaque fois. C’est sans doute dû à son problème de perte de mémoire immédiate !

Heureusement, elle s’est beaucoup plue aussi à jouer sur les tortues. Comme dans le film, Dory se couchait sur une tortue et se laissait portée par celle-ci. Mais très vite, un battement de nageoire la replongeait dans l’eau, et elle continuait son exploration en solo !

Vous l’aurez compris, ce bac sensoriel « Le monde de Némo » a énormément plu aux petits, notamment à Colombe (3 ans 1/2) qui a rejoué toute l’aventure ! Petit O’ (18 mois) était plutôt dans l’exploration de l’eau et des éléments du décor que dans le jeu, mais il rigolait beaucoup en voyant ses petits poissons en plastique s’animer ! Le jeu a donc duré longtemps, très longtemps, le temps pour nos aventuriers d’atteindre Sydney !

bac_sensoriel_opera_sydney

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Fangirlingbook Award

Publié le

Cela faisait longtemps que je n’avais pas répondu à un tag, pas par manque d’envie ou par snobisme, mais par manque de temps. Celui-ci est un peu particulier car je ne le connaissais pas ! Il m’a été envoyé par Impression de Liberty et s’appelle « Fangirlingbook Award ». Comme pour la plupart des tags, le principe est simple: 5 réponses, 5 questions, 5 blogueurs nominés. Attention! Une terrible malédiction pèse sur la tête de celui qui ne répond pas à ce tag. Pour ma part, Impression de Liberty annonçait la couleur :

« Il semblerait que je sois devenue une sorcière (c’est du moins ce que mon chéri me dit) et je ne manquerai pas de jeter quelques mauvais sorts à ces cinq blogueuses si elles ne répondent pas à tag. »

En avant pour mes réponses !

1 – Quel roman as-tu prévu de lire cet été? (indispensable dans le sac de plage)

À vrai dire cela fait une éternité que je n’ai plus lu de roman ! Je lis beaucoup de livres sur l’alimentation et les modes de consommation sains, des livres sur les activités avec les enfants (non, sans blague ?) mais peu de roman. Toutefois il y a quelque temps je me suis dit que j’aimerais découvrir Colette. J’ai enregistré quelques uns de ses romans sur ma liseuse, alors ce sont certainement les prochains romans que je lirai.

2- Dans quel livre la fin t’a le plus déçu? (au début, tout commence bien, mais au final, tout retombe comme un soufflé)

Les Stephen King en général. Entre ceux qui mettent 400 pages avant que l’histoire ne commence (alors qu’ils font 460 pages) et ceux dont le suspens est insoutenable et qui se finissent en eau de boudin, je suis souvent déçue par ses romans. Le pire a été Simetierre… Mais j’ai quand même continué à lire cet auteur parce qu’au milieu des livres décevants, commerciaux et trop vite écrits, on trouve de véritables perles ! (Rage, Marche ou Crève).

3- Quelle est l’histoire qui t’a le plus touché? (des larmes ou une joie immense)

Adolescente j’avais été particulièrement touchée par Les Souffrances du Jeune Werther de Goethe. Mais le dernier livre qui m’ait vraiment touché était La Nuit des Temps de René Barjavel

4- Quel est le roman que tu as le plus relu? (celui que l’on emporterait sur une île déserte)

Incontestablement un des romans pour enfant de Roald Dahl, mais je ne saurais pas dire lequel… Enfant j’étais une fan inconditionnelle de cet auteur, j’avais tout lu de lui, et plusieurs fois ! Et j’ai hâte de lire ses livres avec mes enfants ! Et s’il fallait en choisir un seul, aujourd’hui je pencherai pour Mathilda.

5- Quel est ton personnage de roman préféré? (Je pique cette question aux blogueuses précédentes)

C’est difficile à dire ! Ça risque de paraître futile, mais j’ai beaucoup aimé le personnage de Becky dans la série L’accro du shopping de Sophie Kinsella. Elle est attachante, pleine de défaut mais tellement sincère !

Mes questions :

  1. Quel roman te rappelle ton enfance ?
  2. Quel est ton auteur de roman préféré ?
  3. Tes enfants sont grands et s’apprêtent à affronter la vie seul, quel roman leur mets-tu entre les mains ?
  4. Quelle adaptation cinématographique d’un roman as-tu adorée ?
  5. Tu as un roman à me faire découvrir ?

J’invite à répondre :

Ah et il faut maintenant menacer les blogueuses qui ne répondront pas : des oreilles de zèbre vont vous pousser sur la tête et votre corps se couvrira de pois bleus. Et tout le monde sait que les rayures et les pois ne vont pas ensemble, alors ça sera la honte !

Merci encore à Impression de Liberty pour la découverte de ce tag !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Ma « petite » grande

Publié le

Je ne suis pourtant pas du genre sentimentale et généralement j’apprécie plutôt de voir mes enfants grandir, mais là j’ai eu un pincement au cœur lorsque j’ai vu ma « petite » grande. Habituellement, la voir grandir me procure plus de fierté que de nostalgie, mais à ce moment précis j’ai senti qu’on quittait une époque. Alors je l’ai prise en photo !

Fillette en haut des escaliers
Ma « petite » grande observe et décide du chemin à prendre !

Depuis quelques semaines, ma « petite » grande a découvert l’école. Pas de rentrée anticipée pour elle, mais une matinée en immersion avec ses copains de la crèche, et une visite des locaux avec moi. À chaque fois, elle ne voulait plus partir. À chaque fois, elle se sentait fière qu’on lui ait ouvert les portes de cette école qu’elle regarde avec envie depuis des mois ! Elle m’a expliqué que les « grands » (les élèves qui sont en petite section cette année) lui ont montré la table des dessins, qu’ils lui ont donné la main pour faire la ronde, qu’elle a bien écouté mais qu’elle a quand même un petit peu touché à tout !

Depuis quelques semaines, ma « petite » grande a compris qu’un nouveau monde s’ouvre à elle, et elle a hâte que ça commence. Elle me réclame de plus en plus « d’activités d’écoles », elle me répète qu’elle fera du bon travail. Et elle a du mal à comprendre que ce sont les vacances et que l’école est fermée. Et le jour de la photo, c’est elle qui m’avait guidé jusqu’à ces escaliers. Elle s’est arrêtée en haut et m’a décrit ce qu’elle voyait, m’a expliqué qu’on pourrait aller là ou encore là-bas pour voir ça… À ce moment précis je l’ai vue grande. C’en est fini de mon petit bébé, et depuis longtemps je le sais, mais cette fois j’ai une grande fille devant moi !

Mais heureusement pour ne pas me donner l’impression qu’elle grandit trop vite, ma grande fille va rentrer en section de petits !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Livres sur les animaux aux éditions Usborne -Chut les enfants lisent

Publié le

Voici venu le dernier rendez-vous « Chut les enfants lisent » avant la pause estivale. Pour l’occasion j’ai choisi de vous présenter 2 livres que nous avons depuis peu et qui vont certainement nous accompagner tout au long de l’été tant ils sont complets ! Le premier est destiné à mon Petit Olivier qui a 18 mois et le second à ma Colombe qui a presque 3 ans et demi, et tous deux sont édités par les Éditions Usborne. C’est une maison d’édition que j’aime beaucoup et dont j’ai déjà parlé ici.

Les maisons des animaux et Cherche et trouve sous la mer aux éditions Usborne

Coucou ! Les maisons des animaux

Coucou ! Les maisons des animaux aux éditions Usborne

J’ai acheté ce livre pour mon Petit O’ qui est un grand amoureux des animaux ! Il ne résiste pas lorsqu’il en voit dans la rue, dans les parcs animaliers, et bien-sûr dans les livres ! Il commence à bien savoir associer chaque animal à son cri, alors j’ai trouvé intéressant et original de lui présenter l’habitat des animaux ! J’ai l’impression que c’est un sujet qu’on retrouve assez peu dans les livres pour les petits. C’est d’ailleurs la première fois qu’on aborde le thème, alors même Colombe s’y est intéressée et a appris beaucoup de vocabulaire.

L'arbre abrite plusieurs maisons.

L'arbre abrite plusieurs maisons.

Par un jeu de volets et de petits trous, le livre invite les petits lecteurs à découvrir les différentes maisons des animaux. Les premières présentées sont celles qui sont construites par l’homme, comme l’écurie ou la ruche, ce qui permet d’introduire (pour les plus grands) la notion d’animal domestique et d’animal sauvage. Ensuite, viennent les habitats que l’on trouve dans la nature : on comprend que certains animaux se trouvent une cachette, alors que d’autres entreprennent de grandes constructions !

Si les plus petits ne saisiront pas encore tout, ils s’amusent déjà beaucoup à « caché-trouvé » en soulevant les petits volets, ou en retrouvant les mêmes détails d’une image à l’autre grâce aux petits trous dans les pages.

Les petites abeilles

Les petites abeilles.

Poissons clowns dans une anémone.

C’est un livre à la fois ludique et éducatif, et ses couleurs chatoyantes attirent beaucoup les petits. Ce livre est très complet et peut avoir plusieurs niveaux de lecture. Avec Petit Olivier, nous nous contentons souvent de jouer avec les volets, je lui apprends le nom des animaux et des habitats les plus simples. Colombe, elle apprend beaucoup sur la vie des animaux et sur les classifications que l’on peut faire. Bref, un livre qui dure dans le temps et dans lequel on apprend beaucoup !

Cherche et Trouve sous la mer

Cherche et trouve sous la mer aux éditions Usborne

Cela faisait un moment que j’avais envie de ce livre, alors lorsque La Bibiothèque de Mathy a organisé un concours j’ai tenté ma chance et le sort m’a été favorable ! J’étais donc ravie de recevoir le colis de Mathy il y a quelques jours (d’autant que Mathy nous avait glissé plein de petites surprises avec ! ). Colombe et moi avons tout de suite eu envie de nous plonger dedans (c’est le terme adéquat !) et depuis nous le lisons et le relisons dès qu’on a un moment de calme !

Double page du Cherche et trouve sous la mer des édions Usbornes

Hippocampes et méduses

manchot sur la banquise

Il s’agit donc d’un « cherche et trouve », livre généralement très apprécié des enfants et idéal pour une occupation calme à la maison ou en voyage ! Celui-ci présente 15 scènes toutes sur le thème de la mer et toutes très différentes. Très colorées, elles nous emmènent à la découverte des baleines, des hippocampes ou encore des crustacés ! Sur chaque image des personnages indiquent les détails à trouver. Ces détails sont très divers et permettent généralement à l’enfant d’enrichir son vocabulaire. Ils sont souvent bien cachés (mais pas trop quand même, car il faut quand même que l’enfant les trouve pour ne pas se lasser), alors ce jeu occuper longtemps !

Le livre est tellement complet, que le chercher et trouve commence dès la couverture ! Toutes les réponses sont indiquées à la fin du livre (pratique quand on est pas très douée comme moi !). Là encore il s’agit d’un livre très coloré et ludique. À 3 ans, ma fille peut faire certaines recherche sans aide, et je dois l’aider pour d’autres (notamment pour la définition des termes). Ce livre lui plaît beaucoup et je pense qu’il lui plaira longtemps car il me semble là encore s’adresser à une tranche d’âge assez large.

Ces deux livres vont donc sans doute nous accompagner tout au long de l’été, lors de nos trajets ou pour les temps calmes du début d’après-midi. Ils seront un support pour découvrir la nature et la mer !

Merci encore à La Bibliothèque de Mathy et aux Éditions Usborne pour le concours qui m’a fait gagner le « cherche et trouve sous la mer ». Merci également à Yolina du blog Devine qui vient bloguer ? pour l’organisation du rendez-vous « Chut les enfants lisent » tout au long de l’année, et très bonnes vacances d’été à tous* !

*Le rendez-vous prend une pause pour l’été, mais pas mon blog 😉

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+